Qui ?


Qui sont les acteurs de la résidence Moncey-Voltaire ? Quelle est leur place ? Que font-ils exactement ?


 

L'association Filigrane 

 

Co-créatrice et régisseuse du projet, l'association Filigrane est également en charge de ce blog. 

Créée en 2013, l'association mène sur le territoire rhônalpin, en partenariat avec un collectif d'une vingtaine d'artistes qui partagent les mêmes valeurs qu'elle, des projets artistiques visant à favoriser l'expression de tous, l'émancipation des personnes et la construction, l'épanouissement des individus. 

La résidence Moncey - Voltaire lui permet de mettre en jeu sa capacité à fédérer différents acteurs sur un même projet. 

Pour en savoir plus sur Filigrane, visitez son site Web.



 

 

Antoine Louisgrand, plasticien



Il est l'artiste en résidence. Depuis le début du mois d'avril, il est présent sur le quartier pour dessiner, discuter, proposer, questionner ... autour des notions du "vivre ensemble" et du "bien commun.
Antoine fait partie du collectif d'artistes partenaires de Filigrane.

Formé aux techniques traditionnelles du dessin et de l’estampe, diplômé de l’École des Beaux-arts de Lyon en 1995, il part étudier le dessin classique à New York pendant 4 ans.
C’est là que se produit sa rencontre avec le quartier de Harlem, où il établit un atelier de recherche. Avec le dessin, la photographie, l’estampe, il questionne les idées de mixité d’immigration et de « Blackness ».
Il rentre en France en 2001 et travaille au sein de la performance collective « Maki » autour de l’ombre et de la lumière, de la danse et des musiques improvisées. Dans ce cadre, il effectue plusieurs résidences sur le continent africain et particulièrement dans la brousse Sénégalaise, où il met son travail sur le terrain avec son expérience à Harlem.
Le travail artistique d’Antoine est tourné vers la passion, le partage, l’énergie collective et l’imaginaire.

Avec Filigrane, Antoine a déjà monté une résidence d'expression, au sein de l'école Maternelle Montrambert, de La Ricamarie (42).

Pour plus d'informations sur le travail d'Antoine, consultez son site Web









Corinne Marie, vidéaste

 

Également présente sur la résidence, Corinne y apporte son regard de vidéaste et cherche à présenter le quartier, vivant une expérience de résidence artistique.

Corinne fait elle aussi partie du collectif associé à Filigrane.
Elle est réalisatrice de documentaires depuis 2004. Dans chacun de ses films, elle s’attache à susciter et filmer la parole en accordant une grande importance à la vérité des filmés et à la sensibilité des spectateurs.
En 2004, Corinne créé Vipère au Poing, une association qui inscrit sa démarche dans la proximité et dans le temps, dont les priorités sont l’observation attentive, l’écoute, et l’esprit de synthèse.






Nora Sayah, étudiante en Anthropologie

 

Dans le cadre de son programme de Recherche-action, Filigrane reçoit en stage de quatre mois, une étudiante en Anthropologie.
Nora est missionnée pour porter son regard de chercheuse, sur la résidence, sur le quartier vivant une expérience artistique, sur Filigrane, sur les artistes et les structures ...
Ce travail donnera lieu à un mémoire de fin d'étude, qui permettra à Nora d'obtenir un diplôme de Master de l'Université de Lyon II.
En attendant, elle est tous les jours sur le quartier, à questionner, discuter, observer et participer à la résidence.



 Photo de Corinne Marie

 

Le Centre social Bonnefoi

 

Co-créateur du projet, le centre Social Bonnefoi est situé rue Bonnefoi, dans le 3ème arrondissement de Lyon.
Durant les deux semaines des vacances de printemps (du lundi 11 au vendredi 22 avril), le centre accueille tous les jours Antoine et tous les habitants du quartier qui souhaitent d'exprimer dans le cadre de la résidence.
Pour Marion et Florelle ses deux représentantes, la résidence est l'occasion de remobiliser les habitants autour des offres proposées par le centre, ainsi qu'une prise de conscience de leur quartier comme bien commun. 




L'association ADOS

 

Également co-créatrice du projet, l'association ADOS accueille sur les temps d'après-classe, les adolescents du quartier pour de l'aide au devoir et des activités.
ADOS met à disposition d'Antoine, pour deux semaines, un local disposant d'une grande baie vitrée donnant sur la rue Duguesclin.
Pour l'association, la résidence est l'occasion de solliciter les jeunes sur une activité hors norme, commune et créatrice de dialogue.
Pour plus d'informations sur les activités d'ADOS, vous pouvez visiter son site Web


La vitrine d'ADOS est devenue pour quelques jours un lieu de création et d'expression, visible par tous. 
Photo : Antoine Louisgrand


Commentaires